la carte bancaire Bitcoin avec Cashback

Encore très jeune, Crypto.com n’entend se laisser dicter sa conduite par des sociétés plus anciennes et moins innovantes. La plateforme dispose de multiples outils pour faire de l’ombre à quelques-uns des cadors du secteur, Coinbase ou Wirex en tête.

À la base, le projet Crypto.com avait essentiellement pour vocation le stockage de ses cryptomonnaies sur son mobile afin, ensuite, de pouvoir les dépenser via l’utilisation d’une carte de retrait / de paiement. Un objectif déjà ambitieux quand on pense au temps qui aura été nécessaire pour voir apparaître les premières cartes réellement exploitables. D’ailleurs, Crypto.com a logiquement décidé de se lancer aux États-Unis avant de venir « conquérir » l’Europe… et encore, seuls quelques pays – dont la France – sont pour le moment concernés sur le Vieux continent.

Héritage de ce passé mobile, Crypto.com implique aujourd’hui encore l’utilisation d’un smartphone et la création d’un compte sur l’app de la plateforme. Non, ne cherchez pas, il n’existe aucun logiciel, aucune fonctionnalité directement exploitable depuis un desktop. Bien sûr, Crypto.com dispose de deux applications selon que vous soyez plutôt Apple ou plutôt Android et malgré cette limitation aux seuls terminaux mobiles, vous allez voir que Crypto a tout de même plus d’une corde à son arc pour faire pencher la balance en sa faveur.

Dès le lancement de la procédure d’inscription, Crypto.com se révèle très exigeant : montrer patte blanche se fait au moyen des informations habituelles, mais aussi en photographiant via son smartphone le recto et le verso d’une pièce d’identité. Ensuite, les choses vont heureusement très vite et au lieu des 48 – 72 heures annoncées par Crypto.com, nous avons reçu notre confirmation en quelques minutes seulement. Il était alors possible d’exploiter tous les services, toutes les ressources de Crypto.com… même si la commande d’une carte VISA implique un délai supplémentaire.

crypto carte avec cashbackEnsuite, tout se passe depuis l’application, notamment les opérations de transfert. À ce petit jeu, Crypto.com a pour lui une ouverture remarquable puisque vous pouvez utiliser de nombreuses monnaies fiat pour alimenter votre compte : dollars, euros et livres sterling bien sûr, mais aussi dollars australiens, de Hong-Kong ou de Singapour ainsi que les yens ou, plus exotique, le lev, le forint ou le rand. Crypto.com impose toutefois une limitation : il ne gère pour chaque utilisateur « que » cinq portefeuilles de monnaies fiat, à vous de choisir vos préférées.

On profite d’une interface à peu près aussi simple et pratique pour acheter / vendre / gérer ses cryptomonnaies. Là encore, Crypto.com se distingue par l’immense choix qui est offert et ce sont plus de 50 cryptos qui sont accessibles avec les inévitables (BTC, ETH, XRP, LTC), mais aussi quelques « raretés » (DAI, GNT, FET). Bien sûr, les deux cryptos mises en place par la plateforme sont en bonne place : le MCO et le CRO ne pouvaient pas être oubliés. On est toutefois un peu surpris de voir que le Bitcoin Cash (BCH), le DASH ou l’Ethereum Classic (ETC) ne sont pour l’heure pas prises en charge. Une lacune que Crypto.com semble vouloir résoudre rapidement.

Crypto.com cherche à bousculer le marché…

Depuis la fondation de leur première société – Monaco – les promoteurs de la plateforme Crypto.com semblent vouloir changer la façon de voir et d’appréhender les cryptomonnaies. Les systèmes de cashback et de « cadeaux » autour de l’utilisation des différentes cartes de retrait sont là pour le prouver : Crypto.com cherche à fidéliser ses utilisateurs et à les impliquer toujours plus dans le succès des tokens MCO et CRO de la plateforme. Plutôt que de n’être qu’un utilisateur passif, on doit investir dans la MCO pour profiter davantage toujours plus importants.

Crypto.com encourage également le staking et la prise d’intérêts en immobilisant les tokens MCO. L’idée est évidemment de dissuader les utilisateurs de revendre au plus vite leurs tokens. Nous courons alors le risque de voir la valeur de nos tokens s’effondrer sans que l’on ne puisse rien y faire puisqu’ils sont bloqués. Reconnaissons là qu’il s’agit d’un risque non négligeable, mais finalement lié à la philosophie même de Crypto.com. Reste qu’en l’état actuel des choses, les outils mis à disposition des utilisateurs, l’application smartphone et les innombrables fonctionnalités complètent à merveille une carte de retrait / paiement qui devrait se montrer de plus en plus intéressante. À surveiller de très près.

 

retrouvez l’article en intégral: source begeek

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Wealthdinner0 |
Lesabusdelomita |
Publicyti |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voyancetarotgratuit
| Daykane2
| Myfirstcmblog